fbpx

Libournais : au château de La Rivière, on expérimente des levures anti-mildiou

157
Et si la vigne était en mesure de se défendre seule contre le mildiou et l’oïdium ? C’est en tout cas la piste de travail explorée par BASF, plus grande entreprise de chimie au monde, n°3 du biocontrôle en france. « Nous sommes un fournisseur de solutions pour l’agriculture », résume Pascal Lacroix, responsable du pôle agroécologie au sein… Et si la vigne était en mesure de se défendre seule contre le mildiou et l’oïdium ? C’est en tout cas la piste de travail explorée par BASF, plus grande entreprise de chimie au monde, n°3 du biocontrôle en france. « Nous sommes un fournisseur de solutions pour l’agriculture », résume Pascal [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin