Un marché des spiritueux français en effervescence

41
banner

EN PARTENARIAT AVEC VINEXPO – Brassé par de nouvelles tendances et une culture du cocktail bien ancrée, le marché français des spiritueux se redessine tout en affichant une consommation stable depuis 2012, avec 2,2 litres par an et par personne.

À voir aussi

Le marché des spiritueux représente plus de 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France, dont près de la moitié est générée par une exportation qui a franchi la barre des 4 milliards en 2017. Une exportation portée par le cognac, fleuron historique qui séduit les Etats-Unis et de plus en plus de Chinois, et la vodka, une locomotive plus récente.

Les cocktails ont la cote

Bien que le marché reste stable en France, de nouvelles tendances de consommation ont émergé ces dernières années avec un fort engouement pour les cocktails et la mixologie*.

A ce titre, un français sur deux déclare consommer des cocktails alcoolisés et trois consommateurs sur quatre déclare faire de leur domicile un lieu de choix pour ces boissons. Des chiffres qui soulignent une hype durable du cocktail qui, force est de constater, dépasse les frontières des établissement spécialisés pour investir également le foyer de barmans et barmaids amateurs.

Le rhum et le gin en plein essor

Au-delà des pratiques, cette culture développe la consommation de spiritueux comme le rhum et le gin, véritables stars dans la composition des cocktails. Selon les prévisions de la récente étude IWSR, ces spiritueux pourraient observer des taux de croissance annuel respectifs de 5,7% et 5,3% d’ici à 2022. Dans leur sillage, les amers et autres liqueurs affichent également une croissance significative et un bel avenir.

D’autant que tous ces spiritueux à succès séduisent un public élargi, avec notamment une population plus jeune que celle qui consomme du whisky, spiritueux le plus consommé en France (40%) bien devant les anisés (20%).

Vers une montée en gamme

Par ailleurs, d’autres paramètres font évoluer le marché. L’industrie observe une tendance à la premiumisation. Ainsi, toujours selon les prévisions de l’étude IWSR, les gammes de spiritueux premium tendent à se développer si bien que leur taux de croissance annuel est estimé à 1,7% d’ici à 2022. Quant aux gamme super premium, celles-ci sont promises à un essor plus conséquent avec un taux de croissance annuel de 5% d’ici cinq ans. Une montée en gamme qui se manifeste jusque dans les rayons de la grande distribution où supermarchés et hypermarchés référencent de plus de produits à la qualité supérieure.

Une premiumisation tirée également par les spiritueux crafts qui mettent à l’honneur l’aspect local de la production ou encore l’origine et la traçabilité de leurs ingrédients, la qualité du produit et les pratiques artisanales.

La filière se donne rendez-vous à Vinexpo Paris

L’industrie des spiritueux est en constante évolution et la recrudescence d’événements réunissant les professionnels du secteur et amateurs de spiritueux corrobore cette effervescence.

La société Vinexpo, qui lancera la première édition de son salon Vinexpo Paris du 10 au 12 février 2020, proposera Be Spirits, un espace entièrement dédié aux spiritueux. Dans celui-ci, un concept inédit verra le jour : l’Infinite Bar. Un bar qui s’étendra sur 50 mètres de long et mettra en lumière les dernières tendances et modes de consommation des spiritueux. Producteurs de spiritueux crafts, bartenders, acheteurs et autres acteurs de l’industrie s’y donnent d’ores-et-déjà rendez-vous.

Ce contenu publi-éditorial vous est proposé par Vinexpo.

A lire sur Le Figaro Vin



Related Articles & Comments

  • banner

Comments are closed.